Une demeure « tri centenaire »

Le château fut construit à la fin du XVII siècle, 15 ans après le château de Versailles on lui donna le nom du «Petit Launay ». En effet ce fief déjà répertorié en XII ème siècle était riche en sources et en marais, conditions idéales au développement des Aulnes (d’où le nom de « Launay »). Plusieurs familles Bourgeoises et nobles se succédèrent, dont la famille Languedoc de Roussillon, puis la famille Puissant au XVIII ème siècle. Le marquis Geoffroy de Mesnil Gleizes acheta la propriété en 1815. A la suite d’un voyage en Chine, il ramena une statue de la Vierge et la plaça dans la niche du pignon de la grange sur la route de Chartres (cette statue cassée, a été remplacée). Puis il donna le nom de Château de La Vierge à la propriété, son nom actuel ; et c’est ainsi que fut nommée la rue qui longe la propriété.

madame grisierEn 1852, le château de La Vierge fut acquis par la famille Grisier, qui entreprit de grands travaux de rénovation.

Le fils, Gabriel Grisier reprit le domaine ensuite. Ingénieur de l’école centrale, industriel parisien, il venait à Bures sur Yvette pour les week-ends et les vacances. Beaucoup d’amis venaient séjourner dans ce petit coin de paradis, et notamment leurs chers amis les Dionis du Séjour.

On raconte que les organisateurs de l’exposition universelle de Paris désiraient transporter dans la capitale le chêne « pieuvre » tricentenaire situé devant la maison. Ce chêne majestueux et répertorié attirait les regards. M. Grisier, maire de Bures de 1890 à 1896, s’opposa heureusement à cette demande!

Edmond Dionis du Séjour, ingénieur de l’école centrale, et filleul de M. Grisier, venait avec ses parents à Bures sur Yvette de façon régulière. Au décès de son parrain, il hérita du château en 1916. Décédé en 1936, la propriété fut conservée par son épouse Marie-Thérèse. Son fils Jean Dionis du Séjour repris le domaine en 1964, puis Yves son petit fils en 2008.

 petits anges

Le Général Saussier, beau frère de Monsieur Grisier, venait très souvent à Bures sur Yvette, pour trouver repos et chaleur familiale. Saint Cyrien, décoré de la légion d’honneur en 1855, il participa aux campagnes d’Algérie, d’Italie et de Russie. Il prit part ensuite à la campagne du Mexique.

general saussier

De 1884 à 1897, il fut Gouverneur militaire de Paris ; en 1887, il fut porté candidat à l’élection présidentielle. Membre du Conseil Supérieur de la Guerre de 1882 à 1902, il en fut le vice-président de 1889 à 1897. Toutes les archives militaires de ce « généralissime », ses campagnes et sa vie politique parisienne sont conservées dans notre famille.

Sculptures, peintures, architecture, agriculture, … Quand vous résiderez au château de la Vierge, une ambiance particulière vous envahira. Au delà de cette demeure du XVII eme, vous découvrirez ce que les générations précédentes ont laissé comme emprunte de leurs talents : des peintures sur huiles, des esquisses, des sculptures sur bois, sur pierre, mais aussi un étang, une charmille ou cohabitent nombres d’animaux…